Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 13:00

Monette a été à un vernissage hier, et je me suis amusée comme une gosse. Le but de l'expo, c'était de présenter les sciences de manière vulgarisée aux adolescents. Bon je sais, je ne suis plus vraiment une ado en plein dans sa crise de démarcation, mais c'était des amis à nous qui avait mis le projet sur pied, alors on n'allait pas faire faux bond.

On a quand même mis du temps à trouver le cinquantenaire, alors qu'on y est déjà allé plusieurs fois, et nous sommes arrivés sur place plus d'une heure en retard. Pas très grave. Du côté apéro, ça buvait déjà sec depuis quelques temps, hommes en costards qui riaient un peu fort pour que cela soit naturel. Modeste, j'ai seulement bu un jus d'orange.

Puis, sous mon insistance, on a visité l'expo. Il y avait essentiellement, dans la première partie, des chronologies sur différents objets, du téléphone, à la caméra, jusqu'au tourne-disc. La seconde moitié de l'expo était beaucoup plus ludique, digne de Monaland. On s'est amusé comme des cons, c'est le mot, devant une caméra infrarouge qui montrait notre visage et les parties les plus chaudes, en l'occurence mon cou. Seul mon nez était tout vert, digne de sa froideur. ^^

Dans ce même couloir deux momies, et j'adore les momies. Une d'un enfant trouvé au Pérou, et une d'un adulte. Sur un écran posté à côté, on pouvait analyser les différentes couches de ces squelettes, une vidéo montrant les images qui avaient été prises au scanner.

Puis on a vu plein d'autres choses, un hologramme (c'est horrible ce truc ! )

hologram_generator

On a beau mettre son doigt, on ne touche rien, le véritable objet se trouvant au fond de la coupole. Ce qui donne une impression d'étrangeté assez poussée. Là ça va, c'est une fraise, nous c'était un cochon, et ça foutait les boules.

Enfin soit, j'ai passé une chouette soirée, à part que quand je suis rentrée j'étais fourbue-claquée.


Pour bien montrer que je reprend le bain universitaire, aujourd'hui j'inaugure la belle saison des interros avec un apéro avec le prof de 16 à 21h, durant lequel on doit trouver des fautes dans des phrases, et écrire un article typé "journal". Ca m'éclate à des kilomètres, j'ai le sourire en parabole inverse. C'est presque un supplice de me couper ma soirée comme ça, ils n'ont aucun sens de l'organisation dans cette boîte qu'est l'ULB. Gniagniagnia, je ronge mon frein, et mon bureau a déjà repris son allure de "je déborde de partout, et tu ne trouveras plus rien en dessous des piles de feuilles, parce que, mona, t'es qu'une bordélique". J'aurai du faire archéologue. L'autre jour, j'ai même trouvé une pièce de 50 cents en dessous de mon lit. C'est sûrement la petite souris, qui prise de remords de ne rien m'avoir donné quand j'étais petite, s'est essayée moins radine qu'elle ne l'était. Mais ça ne prend pas avec moi ! Non, non, non...

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article

commentaires

Jef (20six) 05/10/2007 22:03

en langage d'ici (Marseille), "boite" signifie lieu de travail ou night-club ; ma question : dans quel sens faut-il comprendre "cette boite qu'est l'ULB" ? (il s'agit de l'université libre de Bruxelles, non ?)