Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 23:32


DECADENCE


I'm for Design
I'm For Art
I'm For expression
of passion on Walls

I'm a therapy
and my pictures
are drawings
facing hearts
and calls.

But I changed my mind
but I changed the rules
now it's up to you to find
if there's yet time to lose

In dreams and Hopes.
That sort of things
I'm not sure at all
if I'm right, but it seems

Fine.





T'en as toujours un qui zigouille l'autre dans les films.
Soit le scénariste a choisi de tuer le gentil, et ça fait pleurer la bergère. Soit c'est le méchant qui meurt, et là, on est fiers tooplein.
Mais quand il n'y a ni bon ni mauvais, quand les acteurs du cirque sont tes propres parents, tu choisis de ligoter qui au poteau ?

J'ai pensé à me sacrifier moi-même pour la patrie (admirez la bravoure), genre me faire bénévolement l'amie du peuple, "gens je vous aime", pub Carrefour, descente dans les rayons du Brico, développement d'une entreprise de glaçon en forme de scoubidous. Autant faire du nül & nawäk puisque de toute façon je n'ai aucune idée de si le cheese cake vaut plus la peine qu'une dinde de Nowel.



Traduc pour trouduc : j'ai encore doublé ma première à l'unif, but I'm motivée comme un bloc de plexiglas pour continuer dans une autre section. Mon père, lui,  m'attend gentiment avec une corde pour joli cou (as mine) au cas où je "continue à faire des conneries". Entendez par là que si je fais un choix universitaire, je me fais soit descendre, soit reniée, soit carémment bannir du cadre familial.

Alors, elle veut quoi la monette ? Une chouette anecdote à raconter pour quand elle sera célèbre, ou mourir plus tôt que prévu en ayant voulu faire la tête brûlée ?

 SUITE SOON

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 16:34

MANHATTAN'S ELITE

Pour les anciennes accros à The Oc, j'arrive en retard. Pour les autres, les ignares des séries qu'il faut connaître pour ne pas passer pour une gourdasse, je leur offre l'assistance à personne en danger.




Monette est donc encore en galère. Après les Desperate, Newport Beach, Dr House, et 24h Chrono, je me bouffe du gossip par le pif, pour que ça passe plus vite et de manière détonnante.

J'ai pas dit que c'était bien par contre. C'est clairement la série à regarder pour faire genre "on a trop soif de potins", sans le montrer. Ou alors quand on est une pouff' qui se tient, comme moi, et qui a la classe de garder des confidences aussi longtemps que les bombasses de GG.

Tu t'installes avec la blinde de coussins trop confortables, un air niais, un pot de corn flakes dans les pattes (ouais parce que les chips c'est devenu la grignote des ringues), et hop, tu lances la vidéo.


Mise en situation :

Les personnages sont lisses, riches, c'est la Haute de Manhattan, avec ses cocktails, ses soirées frivoles, ses clashs et ses secrets.
Parce que la série est basée là-dessus. Un blog, sur lequel GG ramène les rumeurs du jour. Photos à l'appui.



These are the girls (de gauche à droite) :

- Blair waldorf, le coeur de glace trop crousti-miamant, c'est une peste gentille, accrochante dans son rôle de reine des pétasses mesurées.
- Serena Van Der Woodsen, alias S. La blonde popu autour de laquelle tourne toute la série. Comme d'hab, c'est celle qui m'intéresse le moins dans son jeu. Je capte juste l'utilité visuelle de ses fringues.
- Jenny Humphrey, la soeur de Dan, censée avoir 14 ans. Comme d'hab, les ricains ont du mal dans la définition réaliste de l'âge des protagonistes. Elle perd son côté fille concon au fur et à mesure des épisodes.





These are the boys (toujours de G à D) :

- Dan Humphrey, le copinou trop tendre de Serena, le mec pas trop friqué mais qui fréquente le même établissement de bourge que tout ce beau peuple.
- Nate Archibald, ze bow gosse de la série, des yeux magnifiques, et genre qui se la pète pas du tout. Le mec que tu voudras toi aussi commander pour nowel en dessous du sapin.
- Chuck Bass, à la hauteur de miss Blair, c'est l'arrogant agréable dans son jeu, regard de tueur, mystérieux dandy accro aux nanas faciles et à la recherche d'une reconnaissance de son père. C'est peut-être un de mes préférés. Cynisme et fragilité masquée.





So, Then,...


Donc voilà, en gros,
pour regarder la série, déjà faut avoir le lien de l'adorable monette pour les vid's en streaming de la saison 1.
Ensuite, adorer l'ambiance kitch et so perfect des hôtels où ils ont leur suite, leurs vêtements zarb mais tentants, et les histoires trop compliquées, bien embrouillées, que si tu rates un épisode, tu ne peux pas comprendre le regard équivoque que Blair a lancé à Chuck, ni même pourquoi on cherche à savoir si Nate est dans le coin.

C'est pas tout ça, mais j'ai encore 8 épisodes de la first saison à m'engloutir.
A côté de la paperasse qu'il me reste encore à faire.


XoXo, Gossip Girl

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 22:23

9h31

Moi, il peut rien m'arriver.
A part tomber dans les escaliers, j'ai pas de trottoirs où mettre mes pieds, ni de métro à prendre, ni d'embout's du matin, j'ai pas tout ça. Je me lève et je te bouscule (ouais je vais vous la faire à chaque fois celle-là), et jette un regard au soleil qui splash sur mon bureau. Sa position et je sais quelle heure il est. Ca fait venir une pensée d'indien dans ma tête, j'ai même pas eu besoin de consulter mon GSM pour savoir si je devais me lever en sursaut ou pas.




Ouais, j'ai la grouille aujourd'hui.

Parce que je dois passer des tas de coups de fil, ce genre de truc que les adultes font tout le temps, pendus à leur cellulaire (haha, le mot ringuard ici), ça marche de long en large, des fois ça gueule avec de la paperasse à la main, en jurant que oui, on va sûrement venir égorger notre interlocuteur s'il n'accède pas à nos demandes.

Je dois chercher encore la blinde d'infos sur des Schools pour Monette la cool, c'est la journée "Speedy est Speeday" aujourd'hui. Papiers à réunir, là où je dois passer, séances d'inscriptions, rafraîchir la page de mes points toutes les 5 secondes (sont lents les gens), râler parce que les conseillers d'orientation sont plus à Bruxelles, mais à Lièges ou à Mons, voire Namur. Tu parles d'une trotte et d'un manque de considération EXAGÉRÉ envers mon potentiel en perdition.

C'est ratiboisant, moralement parlant. La dégaine d'un clown monstrueux, je me traîne jusqu'au miroir. Blaaaaaah, j'ai encore des restes de mascara sous les yeux, un brushing et demi qui m'attend, et une douleur au fessier droit. Faut se pimper, être pimpante, faire genre on prend des résolutions de rentrée.

Et si on les tient pas, c'est pas grave, t'as encore Noël, Nouvel An, Pâques, le Lazy-day, tout tes Sunday's (lendemains de cuite, entendons nous bien), et les jours de grande déprime. Ceux où t'écoutent Hallelujah en boucle comme un vrai 3MO (traduc pour trouduc : l'émo, c'est celui qui bade sa life), quand tu penses que ta vie ressemble étrangement à la boule de glace ratatinée au fond de ton pot Häagen Dazs, et caetera. J'ai le boogie inside moi.
 



Donc, je vais faire ma Wonder-Woman Cybernétique aujourd'hui, avec un complément de 3 baffes histoire de me réveiller le faciès. 



P(QR)S : Faut pas regarder la téloche le matin. C'est de la daube.

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 21:39

HESITASHIEUN

Je suppose que l'on connaît tous au cours de notre vie ce moment où l'on est obligés de choisir entre les chaussures vertes à talons ou les ballerines noires pailletées (je parle pour les femmes, voire les hommes qui se déguisent en cachette) pour éviter de faire un trou dans le budget national.
Ici c'est plus intense que ce scandale de rayon, ça me touche de près, ça m'obsède.
C'est la question que j'ai le plus entendu ces dernières semaines, c'est... c'est...

"Mais qu'est ce que tu vas bien pouvoir faire de ton année, déchet ?"

 
Boh, j'aurai pu faire caissière. Ou prof. Ou pro de l'adultère.
Mais j'ai des pinceaux entre les doigts, un objectif dans l'oeil, des mines de crayon plantées dans les paumes, et le pied gigotant tel l'escalope andalousienne saucée à la cucaracha. Tu crois que c'aurait été compatible avec des métiers qui se veulent "proches de gens" ?
Pas que je les aime pas.

*Je kiffe le peuple*

Juste que, monette, elle a besoin d'un truc d'égocentrique, où elle peut se râler dessus, chier des barres pendant des semaines, un truc où elle se motive toute seule.
Il me faut de l'ALONE-WORK.

Par Contre...

Si tu tapes ça dans google, t'es morflu d'avance. Y'a rien. Quedalle, nada, nothin in da place.
Alors j'ai fait comme tout le monde, j'ai trié, balayé les sites bruxellois d'Hautes écoles, "haha ouais, kiffant".
J'ai chopé les infos moins kawaï (genre les 8000 euros de frais d'inscriptions), trimé pour trouver les dates d'inscription, une description bien faite des cursus, parce que, hein, même sur les sites pour des études de graphisme, t'es couillu tellement c'est fouillis.

Il me faut du design, de la photo, plus jamais d'écrits dans mes études, j'en ai ma barbe qui pousse trois fois plus vite. Tiens, Germaine, je vais t'exploser les mirettes à coups d'hachette créative, ça te donnera envie de danser sur tes cils.

Ma Page sur Hellocoton

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 21:53

10h23

Crève vermine ! J'ai la salopette ample, la mimine dans la poche gauche, tu parles d'une négligence ordonnée, d'une classe de baby doll.
Ma tête qui penche, d'un côté de l'autre, je signifie mes envies d'un coup d'oeil et tu captes l'innoncence.




Mais sers-moi. J'ai tout endormi là, comme mes capacités, comme ma turbine encore emballée dans le cellophane. J'aime bien tirer le drame des temps joyeux, comme si chaque chose qui existe ne reposait que sur les dalles du cynisme envoûtant.

J'ai préparé quelque chose, un cadeau, un sac rempli de phrases. Celle que je ne t'ai jamais dites, celle qui restaient interdites dans ma tête. Je voulais être la personne inédite, comme on croit qu'on vaut de l'or, et bien plus.

Mais l'amour ne manque qu'à l'hystérique malheureuse, et moi je suis heureuse.


Elsewhere... 

J'aime bien ces journées qui s'écoulent comme les lilas tombants sur les façades. Avec un grain de soleil, une touche vermeille sur mes lèvres, les cheveux qui s'achèvent en boucles sur mes joues. Il restait dans ces instants les dernières lueurs de l'été. Et maintenant que tout le monde est rentré, la panoplie des sourires forcés est sortie faire sa parade.

Plus de grimaces que les miennes, parce que j'aime quand j'agace.

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 22:27
Le premier

Un lundi, numéro 1, c'est septembre. Il faisait beau dehors, trop frais sous les arbres, trop chaud sur les trottoirs, jamais contente avec mon pull. J'avais le brouillard matinal coincé dans la tête, là, entre la mémoire, et la réflexion, ça interférait sec dans le crâne.



Puis j'ai soupiré, j'ai traîné mes guiboles jusqu'à l'arrêt de tram. J'ai pensé que j'avais encore raté ma vie en m'étant étalée à l'oral. Des questions extraordinaires, dignes d'un roman comique, sauf qu'il n'y a jamais que le lecteur qui rit.
Pourtant quand j'ai baladé mon regard sur les voitures, les gens autour, ceux qui regardaient du coin de l'oeil cette fille en larmes, j'ai presque esquissé un sourire.
J'ai repoussé mon aigreur d'un revers de main, pour éviter la rafale tragique, le rictus malsain sur les lèvres.
J'ai troqué le tout pour une brève accalmie, à moi de prendre les devants maintenant, c'est ce que je me suis dit.


EDITO SPECIAL

Concours Very nice Blog me voici.
Ce qui me distingue

- l'ergonomie
- mon originalité
- l'esthétisme épuré

Inscrite, blog validé et approuvé, votez pour faire de ce blog un VERY NICE BLOG 2008
Par le biais du badge dans la colonne de gauche ou en cliquant sur ce lien :
Par ici les kékés


Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 21:56

SATURDAY NIGHT


Hier
, ma gueule, mon brushing, ma robe, mon décoletté, mes pieds nus sur le sol, l'ambiance prenante dans ma tête, j'avais les guiboles en feu et les yeux fermés.
Mes cheveux volaient en l'air, mes bras tournaient autour de mon corps, j'étais dans l'atmosphère aérienne de la musique qui prend au coeur.

Tu parles d'une hystérie, c'était pire que ça.



J'étais seule sur la piste, tout le monde était dehors, et j'ai commencé à partir dans un trip qui s'endormait en moi au fur et à mesure que je partais plus loin dans l'idée du relâchement de soi.
Je n'écoutais plus rien. Je suis tombée à terre une fois, me suis relevée.
J'avais le cerveau qui m'appelait, faisait tourner ma vision au fur et à mesure que ma peau se couvrait de fines perles d'eau.
Je me suis assise, un verre dans la menotte, la main d'un cousin sur le front, et j'ai lentement senti combien je m'étais torturée ces derniers temps.
C'était tout ça qui partait d'un coup, dans mes coups sur le sol, dans ma manière de vibrer, j'étais la musique, son tempo, la douceur, ou le rythme, et je n'arrivais pas à m'arrêter.
J'ai fait tourner le manège 3h, sans interruption, ces heures pendant lesquelles j'étais détachée du reste, où je ne pensais même pas à moi, même pas à répondre, il y avait aussi une sorte d'arrogance dans ce que je faisais, une supériorité malsaine qui venait comme une nausée puis repartait.


4h21

Il faisait bon hier soir, quand j'ai été jusqu'à la voiture. Tout le monde dormait derrière les rideaux fermés, il y avait une brume sur les champs, et ma robe griffait encore mes mollets tandis que je descendais la rue.
C'était le bruit de mes pas, mes ballerines sur le sol grumeleux, je sentais ma naissance dans l'instant heureux du retour à la maison.

Cette nuit, j'ai rêvé que je partais en moi, que je me droguais à l'inspiration maladive de ces moments où l'on boit les gens. Je me suis réveillée en sueur, l'horloge affichait midi trois.

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 17:44
Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 21:54

9h27

S'il y a un moment
où il est toujours très intéressant de me connaître, c'est sûrement le matin. Non pas pour voir si je pue ou pas de la gueule ( je suis une fille, les filles ça puent pas que diantre), mais bien parce que je tiens une conversation d'ivrogne au saut du lit.




J'ai du m'y reprendre à 4 fois avant de pouvoir sortir la phrase "quelle heure il est ?", misère de misère, on n'est pas dans la mouise.
De toute la vie de moi-même, j'ai jamais entendu un truc aussi ridicule sortir de ma bouche. Je ne sais pas, sûrement un dysfonctionnement dans le processus de ricochage de lettres sur mes dents, une mauvaise pénétration dans l'air du son que je pouvais émettre, ou encore une position relativement peu adaptée à la transmission de l'information du cerveau aux muscles de ma bouche. Toujours est-il que pendant près de 10 secondes j'ai bégayé "quelle quelle quelle quelle...Humpf, putain !!!". J'ai pas la classe ultime, c'est désormais clair.





Donc, aujourd'hui, c'est chez Johnny que monette a traîné sa bouille d'endormie. Passée deuxième, shampouinage, coupe, brushing. Il se débrouille bien le zigotto. Juste que, sur le chemin du retour, t'as mummy qui s'en prend à ma mèche en me disant que sa longueur toute relative est une erreur, et qu'on aurait du la laisser pousser, le tout en me lançant des regards de pitié. Pourquoi ai-je mérité ça ? Hum ?

Comme je suis, mis à part ma mèche, quelqu'un de relativement exceptionnel, j'ai trouvé LES ballerines qui vont avec MA robe pour le festiboüff. Et c'était pas gagné.
Pour rajouter à ma bonne humeur, j'ai des bouts de cheveux qui se mettent dans mon oeil depuis tantôt, c'est insupportable, ça pique, et plus ça le fait, plus je frotte, plus ça m'irrite. Manquerait plus que je m'arrache le globe pour le toiser et lui dire "tu vois tu vois !".

Bon je vous laisse, le royaume des dingues doit fermer ses portes.
(pour la journée, je précise)

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 23:01

Appointment : d'main, 10:15

Pas la peine de chercher Grey Sky sur google, ce n'est ni une personne, ni un personnage fictif, ni même encore un ami de longue date (quoique...). C'est le ciel de Gelbïk, le truc unique au monde, du gris, rien que du gris, toujours du gris. Ca s'étale comme une chappe cotonneuse sur tout le ciel, c'est d'enfer mon kiki.


Samedi donc, comme déjà dit précédemment, c'est le mariage festiboüff de mon père  avec  BM. J'ai été ordonnée de changer de perruque sous peine d'être interdite de porter ma robe de Cinderella. Phone en main, top chrono, pas un seul rendez-vous disponible pour ma royale chevelure. 
Raison : tous les coiffeurs top tendance pris d'assaut depuis quelques jours apparemment, du genre ça tchatche sévère sous les bigoudis. Et moi qui voulait aller me faire couper les tifs, et la touffe, ben ça s'annonçait fichtrement mal.
Pour me finir, je vais chez Johnny. Vous ne rêvez pas, il paraît que c'est une star du ciseau qui va me métamorphoser la tignasse en choucroute classouille. Ouais enfin, c'est moi qu'il coiffe, ma suprêmissime personne, donc s'il ne fait ne serait-ce qu'un écart de mèche trop excentrique, je lui zigouille l'entre-jambe, que ce soit dit.


Dans le genre rien à voir...

Plus tôt ce matin, je me suis littéralement faite attaquée par une libellule boostée au redbull. Elle devait m'en vouloir, mais j'ai pas bien pigé le comment du why.


Note du jour : c'est la fête aux Hurluberlus, faites leur des bisous si vous en connaissez, n'hésitez pas à vous-même adopter le comportement de l'hurluberlu :
- action mécanique des zygomatique
- chapeau pointu turlututu
- non pas de nez rouge Josette ! On a dit hurluberlu, pas clown.


 Bzou tooplein  

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article