Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 17:51

Vendredi : Day 2, The first for me

C'est un peu un Werchter sur le pouce, prévu quelque jours avant son début. Chance d'avoir obtenu ces places gratos, bonheur pur et simple.

A peine arrivés, c'est la folie, une ambiance énorme, des milliers de gens à l'entrée, personne n'a droit à passer les contrôles avec des bouteilles (même en plastique). Ici, vigilance, maîtrise de la situation, tout tourne sur le site, des boutiques de fringues logo 2008 aux échoppes de bouffe et de boissons. Tout coûte la blinde, surtout les drinks, mais on s'y fait, on s'en fout, le plaisir d'y être, comme j'ai dit.

Deux scènes, la main stage, et la pyramide Marquee, un côté d'exhibition contre l'intimité toute relative du chapiteau, et c'est le début du "je m'en prend plein la gueule et les mirettes". On est arrivé sur la fin du concert de Air Traffic, une découverte pour ma part, un groupe bien sympa qui envoyait la patate de la scène au public.

Puis, sans me douter de l'énormité de ma connerie, je me pose à l'arrière de la grande plaine pour voir le concert de Jay-Z. Erreur, concert énorme, Mister Jay a une présence, de la tchatche nickel, d'un bout à l'autre, rien qui s'essouffle, du bon rap qui reprend certains grands classiques (comme Back in black de Ac/Dc) et fait honneur à l'absente de dernière minute, à savoir Estelle, avec le bon son d'American Boy.




Après ça, j'étais bien dans mon élément, il faisait superbe, le soleil tapait bien, le ciel était bleu, tout le monde faisait bronzette.
On a poussé l'hystérie jusqu'au bout, proche des barrières du premier rang pour voir un peu ce que The Verve nous réservait pour son come back. Haha, c'était énorme aussi. Je suppose que la plupart des songs (lucky man, love is noise, Sonnet, et bien sûr Bitter sweet Simphony) étaient bien connus, le public suivait pas mal, pur bonheur ! Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais au final, ils avaient bien donné, et n'étaient pas ces prétentieux qu'on avait voulu me dépeindre. Que dalle. Générosité, classe, pas moins.

Une heure plus tard, direction la pyramide enchantée pour le show de Hot Chip, le parterre de gens s'est transformé en masse mouvante, chaleur étouffante, grande folie joyeuse. Enfin, ce groupe c'est un genre, on aime ou pas, je n'ai pas regardé jusqu'au bout dans la tente, l'écran géant était posté à l'extérieur, là où il faisait bien plus calme. Fin de set avec une reprise de Sinead O'Connor, Nothin' Compares To You, très intéressante par la voix fluette du chanteur.

Il commence à faire nuit sur Werchter, 22h30, direction la Main stage pour s'installer pour Moby. La mauvaise surprise était que même les papys comme Neil Young durent longtemps, impros à rallonge, un rappel qui en rajoute à l'impatience que nous avions de voir Moby.

Puis 00h00...Le groupe arrive, la plaine ressemble à une discothèque en plein air avec tous ces gens qui dansent, qui trippent ensemble sur les tubes de Mo, comme les titres moins connus. Juste heureux de les voir, lui et sa black à la voix magnifiquement chaude et profonde. Un show bien carré, avec un crâne d'oeuf qui s'éclatait à sauter d'un côté de l'autre, trop plein d'énergie, pour le plus grand plaisir de l'audience.

C'était mon premier vrai festoche, parce que ce que j'avais connu avant, les francopholies, ou autre trucs du genre, c'est du bidon. Ici, t'arrive, tu clamses en direct devant ces putains de réussites, le son super bien restitué, l'organisation, festival de péteux, je l'accorde.

Un premier jour qui prenait de belles couleurs, j'avais les yeux éclatés (sans fumer ^^ ), je ne marchais plus droit, mais ça va, je voulais tenir le coup pour le lendemain, le groupe de mes rêves serait là en personne : les Kings of Leon.




Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - My music - My mind
commenter cet article

commentaires

noisy guitar 10/07/2008 07:23

Oui! C'est l'été, le temps des festivals, plus ou moins réussis. A te lire en tout cas, le tien était réussi. (le mien aussi remarque).Music saves our life!