Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 14:16

Petites histoires tragiques Partie 2

J’étais assis, comme pour observer le fond de l’eau, je m’étais penché assez fort au-dessus du courant. Mes mains s’agrippaient, par une misère quelconque, à quelques brins d’herbes, censés éviter ma chute dans le lit de la rivière. Je ne pouvais pas tomber, c’était la seule règle possible, règle délicate, inébranlable, trônant dans ma chair comme dans mon âme. Rien ne distinguait ma peur de mon excitation, le défi à relever était grand. Mes genoux touchaient la terre gluante qui les attirait à elle par un bruit de succion jeté dans l’air comme une pointe alarmante. Je faisais déjà partie de l’élément terrestre aqueux, mais je ne pouvais pas aller plus loin. Mes cheveux pourtant s’obstinaient à frôler les vaguelettes éclaboussant les méandres du monstre vilain. Mes mains ne tiendraient pas longtemps, mes muscles étaient raidis sous l’effort, mes yeux voulaient fermer leurs voiles, et l’arc qu’exécutait mon corps me forçait à faire la révérence au Dieu Menteur. Je geignais, mon corps parcouru de soubresauts, les brins d’herbes s’effaçaient dans les moignons qui constituaient mes mains. Je finissais de pleurer les larmes de ma douleur et je voyais ma peine en trophée, glorifiée sur l’étal du labeur. J’avais gagné, plus que tout le monde, plus que tout ce que je pouvais imaginer. J’avais gagné le pouvoir, la force, le vouloir, la sagesse, la connaissance et l’ivresse. L’envie la gourmandise la paresse, tous les péchés du monde étaient pour moi pour que j’en abuse, et j’accédais aux qualités qu’un seul humain ne pouvait posséder. Plus personne ne peut à présent prétendre à sauver le monde, car le monde ne peut être sauvé par personne. S’il sombre, c’est qu’il est seul. Et l’homme qui prétend servir les intérêts des autres obéit aux lois de l’indiscrétion et de l’impudeur, en choquant les gens pour mieux les convaincre.  Cet homme là est un Injuste, un tyran, un missile contre les idées terriennes, et malheureusement n’est pas seul dans sa bulle innovatrice. Tout le monde accède, personne ne sort. L’homme qui sauvera l’identité humaine ne sera jamais d’Adam ou d’Eve.

Disons qu’il y avait une falaise. Je m’étais bien mise au bord de celle-ci. Je voyais le précipice et le vent me poussait dans le dos, m’incitant à m’éloigner du bord pour ne pas tomber. Je suis alors restée en amont de mon cœur pour mieux assister à sa chute. L’arc-en-ciel que formaient mes larmes sous la lumière m’arrachait un peu plus de rêve, à chaque fois, de fait qu’il n’en resta rien…

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Textes
commenter cet article

commentaires