Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 11:34

Petites histoires tragiques, partie 7 :

La petite fille portait une belle robe bleue. Elle l’avait reçu pour son anniversaire. Huit mois auparavant. Elle avait laissé ses cheveux pendre, pour qu’ils frappent son visage, chaque fois que le vent passait par là. Elle s’était rapprochée de la maison, mais n’y était pas encore. Elle entendait des cris, qui résonnaient dans son ventre. Elle avança encore.

Arrivée à la porte, elle s’assit sur les marches du perron et attendit. Chaque jour le facteur passait, laissait un paquet de lettres dans les mains de l’enfant mais celle-ci ne bougeait pas. Elle écoutait.

Quand venait l’hiver, elle se mettait de l’autre côté de la porte, à l’intérieur de la maison. Elle n’allait jamais plus loin que le hall. Si elle mangeait ? Oui, une vieille dame lui apportait deux pommes et du porridge tous les jours. Et la fille maigrissait très vite, sa peau se collant un peu plus à ses os, chaque jour. Par miracle, l’été venait assez vite, et elle se rasseyait sur le perron. Cette fois, elle vit ce qu’elle voulait voir. Son père rentra dans la maison, sans même la regarder. Elle le suivit jusqu’à la cuisine. Là il vida son sac, sortit une petite hache d’une armoire à outils, et commença à frapper la table aux pieds. Elle se brisa d’un côté, puis de l’autre. Il en fit de petites bûches informes, qu’il alla mettre au jardin. Il revint, prit la fille dans ses bras, l’amena dehors. Jamais il n’avait fait aussi chaud, et il suait terriblement. Il la mit debout sur le petit tas de bois, sans qu’elle ne bouge, elle savait qu’elle devait être sage. Son père lui vida un tonneau d’essence sur la tête, trempée qu’elle était. Et s’éloignant de quelques mètres, il alluma une allumette, la jeta vers elle, lui faisant signe de la main gauche.

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Textes
commenter cet article

commentaires