Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 12:42

Je m’étais couchée dans l’eau, sans air dans mes poumons, je respirais le plaisir, et la liberté de pouvoir mourir. Je voyais les gens nager au-dessus de moi, personne pour se soucier de ce que je n’étais plus à la surface. Je commençais à somnoler, doucement. L’eau berce de telle manière que l’on voudrait l’avoir pour mère. Je n’avais plus assez d’oxygène, il fallait remonter. Mais je restais obstinément plaquée au sol. Je sentais les dalles, les rainures noires, crevasses régulières m’aspirant en elles. Mes cheveux flottant dans le vent humide, j’aurais pu rire de ma situation. Tout me paraissait tellement absurde. Je ne vivais que pour moi en cet instant. Personne n’avait à décider de ce qu' il adviendrait. Je ne tenais ma vie que par le bout de mes doigts, mon corps s’engourdissait, j’eus de plus en plus froid. Puis sans raison, un violent coup. Je criai dans le silence de chlore. J’avais perdu.

Vous a-t-il déjà lacéré la poitrine ?

- Oui

- La prochaine fois, ce sera les yeux. C’est ce qu’il aime.

Enfin non, d’abord il prendra vos mains, vous coupera les ongles ; il les utilisera pour laminer vos joues, qui se transformeront en chair informe. Ensuite il raclera l’arête de votre nez, de sorte que l’on voie le blanc de l’os apparaître.

En dernier lieu, il vous scalpera le crâne en trois endroits. La fois suivante, vous n’aurez plus d’yeux. Et ce sera fini.

Chacun vit son malheur comme il l’entend. Le mien atteint un niveau d’excellence.

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Textes
commenter cet article

commentaires

Gauvain 30/07/2007 19:51

quelle histoire ! d'abord c'était jolie mais enfin elle fait peur... lolaujourd'hui je vais poursuivre une possibilité; seulement la chance pour avoir quelque chose entre la fille dont j'ai parle dans le dernier message... pour créer des souvenirs plaisants de quelqu'une pour laquelle j'ai des sentiments, même si elle doit partir bientôt.je n'ai plus peur d'échec, ni paraître fou. je lui ai dit qu'on n'a qu'une vie, et ceci, c'est tout. on doit faire autant que possible, et n'en craindre rien. on peut se mettre à poil en face de quelqu'un et être fier; on peut poursuivre chaque espoir et souhait, en on ne devrait rien regrette.moi, je l'ai découvert pendant que je le lui disait... cet été à été horrible et pour la première fois de ma vie, je voudrais saisir un moment et tout faire pour avoir quelque chose dont j'ai envie... même s'il sera terminé bientôt.