Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 22:00

Copie_de_3

J'aime avoir des envies de meurtre parce que ça m'oblige à considérer la personne comme un pur objet que je détruirai par la simple action de ma force.

J'ai le pouce enflé, ma bourreau de soeur m'ayant détruit le doigt avec une latte... Inutile de dire que je souffre, je suis à l'agonie, et que oui j'ai envie de saccager son beau monde.

Soit, première furie passée, je suis relativement calme, j'ai même pianoté deux trois trucs dans un coin de ma chambre. Il paraît que la musique adoucit les moeurs, qu'elle les enrobe de velours. J'ai attaqué facile, "Jingle Bells", histoire de faire bien puritain,  anglais coincé dans ses bottes. Et j'y arrive pas mal, je le fais de plus en plus vite. Mais ça me sert à rien dans la vie une connerie pareille.

Je pourrai toujours animer de chaudes soirées dans des homes de vieux, quand ils auront bu la goutte de trop pour fêter leur pote jésus, trop heureux d'en avoir des hallucinations avec un arrière-fond sonore pareil.

Pas d'inspi aujourd'hui.


Lisez ça comme vous voulez

Je ne sais pas ce que je dois vouloir de moi, je suis une larve.

Il a fait beau aujourd’hui, mon chat dansait dans la pluie.

Quand le bébé est entré dans son ventre, il est devenu rouge, et s’est enfilé un verre de vin.

L’arbre penchait vers la droite, assez déconcertant. Quand on le remit droit, il perdit ses épines.

Mon cœur, lardé par la pierre, cherchait à se faire tailler.

Il a couru vers la mer, s’est arrêté les pieds dans une vague. Il a attendu que l’eau le quitte.

Pour le canard, on ne su pas le sauver, il se noyait seul dans l’étang. Ses ailes battant l’eau comme des nageoires.

Goutte de soleil sur le bout de mon nez, il me caressa la joue, puis me gifla tendrement.

La vieille attendait dehors depuis la veille. Elle éplucha une pomme pour passer le temps.

La moto me cassa les oreilles, elle fit trois tours dessous ma fenêtre, et partit. Le brouillard.

Je m’étais couchée dans l’eau, sans air dans mes poumons, je respirais le plaisir, et la liberté de pouvoir mourir.

Elle lui brisa le cou, il mourut. Cela l’avait fait rire un bon moment.

Le gâteau coupé, sur la table, entouré d’invités. Ceux-ci regardaient le ciel.

Le Kiwi ne m’étonne pas. Il sent la chair fraîche et molle. J’en mangerais.

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article

commentaires

noisy guitar 21/09/2007 13:09

Le doigt enflé, dur de jouer de la guitare avec.Elle arrive quand au fait?

Nore 21/09/2007 09:53

Jamais je n'oserais rivaliser avec toi, car tu es bien la folle des folles ! J'adore :D Change pas, trop kikoulolmisshihimdrmicibiz ;) :) :D :)) :o)