Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 21:38

Ain__t_That_A_Bitch_by_grandfunkrev

La femme donc, considérée comme un atout public pour faire faiblir le plus froid de ces messieurs, la femme donnée comme diamant aux yeux d'or. Des cheveux en cascade, à ceux coupés courts, des jambes échasses, aux petites pattes.

Je suis une pute ménagère.

En voilà une nouvelle. Mona périp' qui fait les courses pour les autres. Elle fait le trottoir et nettoie les ménages.  J'entends déjà les : "quoi, tu couches et tu laves les draps ?"..Pas tout à fait ça.

tired_housewifeLa ménagère tend vers l'esprit mémère, s'explose les yeux à regarder par le trou de la serrure, pour connaître les ragots de trottoir, les potins qui lui permettront de faire vivre son imagination. Elle a l'ambition de mettre tout le monde à terre, surtout les bourges, et de s'en sortir en écrabouillant les gosses de riches. Elle se sert de ce qui l'entoure pour faire ses gammes, passe son temps à s'occuper de choses inutiles pour mieux rester attentive à son environnement. Elle a un quotidien réglé sur horloge même s'il l'harasse et la fout en rogne. Elle passe son temps à râler et à dire du mal des autres, quand même sous son porche il y a de quoi bien balayer. Mine de rien, elle prend ce qu'il a de mieux en chaque personne et se construit une sorte de Mega polissonnerie qui lui colle au derme. Elle ne fait rien pour rien : Je suis une ménagère.

La pute fait son métier par obligation, ou par abandon de soi. Elle choque sans le vouloir, se cache derrière des apparences trompeuses, ne se connaît pas vraiment. Elle accepte les clients comme ils viennent, se disant qu'il s'agit d'un moindre mal, et qu'un jour, sûrement, tout se sera envolé loin d'elle. Elle ne sait pas s'évaluer, participe à la méconnaissance de ses vraies capacités, préfère se laisser salir que d'affronter son avenir. Elle pleure souvent, elle déprime, doute d'elle-même, ne se fait jamais aucun plaisir. Elle attend le prince charmant dans un coin de son esprit, mais jamais dans un monde aussi glauque elle ne touche à des merveilles. J'ai une tendance excessive à bâtir des murs de verre : Je suis une pute._Bitch__by_worst2be

Néanmoins, on aurait pu partir dans un détour plus interpellant : pute ménagère et clown sadique.

J'ai beau faire ma fille de classe moyenne, propre sur elle, et rangée dans ses droits, je n'ai pas du tout la psychologie en ordre. Tout me dépasse, j'accède à la colère comme je descend aussi vite dans la joie. Je ne suis pas lunatique mais plutôt très "touchée" sentimentalement. Je tripote sans cesse le sens second des objets, des gens, leur manière de penser. Je n'arrive pas à me cantonner au fait, je cherche plus loin. Je ne sais pas si on me cerne, je ne sais pas ce que je renvoie, finalement personne ne sait quoi penser de moi. Trop instable, trop tout. Toujours dans la balance, je ne jette que des mesures entières, ne fais rien à moitié. Puisque l'on peut se dépenser, autant s'exhiber un maximum, s'investir corps et âme dans ses actions. C'est exactement ça. Se laisser prendre entièrement, intensément par l'ambiance d'un projet. C'est ma force et mon déclin. Un défaut argenté.

Une fois arrivé ici, vous avez la gueule tirée jusqu'à terre, qu'est-ce qui se passe ? Ça va hein, je le vis bien, faut croire que ça m'efface les assauts du temps et que je gagne à être loquace et intenable. Je suis adorable, je brosse l'humeur du peuple dans le sens de mes cheveux. Je me suis coupé la mèche, j'ai une frange, et je vois beaucoup mieux, c'est dinguement génial. J'avais une vraie broussaille qui me barrait l'oeil droit, genre vieux loup de mer... TROP CLASSE ! Et comme j'ai décidé que le coiffeur n'était pas assez qualifié à mon goût, je me suis mis à cultiver des ciseaux dans ma chambre. Maintenant, quand ces touffes tombent dans l'évier, c'est pas glamour, on dirait que j'ai sauvagement tondu un rat noir.

"Travaillez, mangez, dormez, restez toujours des robots maniaques, des seaux sur les boulons pour s'isoler dans la connerie"

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article

commentaires

Gauvain 04/12/2007 20:28

^ben oui, c'est très intéressant, ça me fait rappeler la sociologie et les stéréotypes, comment ils ne sont que merdes, etc... lolet j'suis d'accord, ton originalité est rafraîchissante. Do your own thing no matter what, Mona. Kick ass :)

kamelinho 04/12/2007 17:53

l'instabilité a tjrs un coté negatif du fait de la marginalité de certain. mais je pense du fait de mon experience, que c'est plutot une qualité de ne pas etre "cernable" par le people, l'originalité est plaisante!quand à ton concept de pute menagère, j'étais assez intrigué mais en lisant cet article, je trouve que c'est plutot viable comme theorie psychanalitique!