Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans Les Derniers Episodes

Efc

5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 22:13

_Fixing_a_broken_heart__by_Nonnetta

J'ai rêvé cette nuit. Si je ne me souviens pas bien des contours, je sais qu'en me réveillant j'étais assez dégoûtée et secouée par l'impression qu'il m'avait donné.

|:|::: J'avais eu un malaise au coeur, et quand ma première crise cardiaque était arrivée, personne n'était venu me voir. J'étais tombée. Je me réveillai dans une salle d'hôpital. Puis le vide. Mais je me sentais mal, très mal, j'avais des nausées qui me parcouraient le corps, mes mains qui se crispaient. On me mit un nouveau coeur, par transplantation. Deux jours plus tard, j'eus les effets d'un rejet, et je tombai dans le coma. Ce fut un cercle vicieux, troublé par mes réveils et mes chutes, une parade éternelle dont je ne pouvais sortir. Personne ne se doutait du mal que l'on me faisait. On me transplantait un coeur sans arrêt, tous les deux jours, comme s'il s'agissait de nourrir mon cerveau par une pompe toute neuve. Ce qui me frappai, c'était l'ambiance de désastre qui froissaient les environs. Je pouvais marcher sur des dalles glacées qui m'anesthésiaient les pieds. A quoi cela servait-il de se raccrocher aux murs ? Il n'y en avait aucun, tout tenait sur soi, rien ne reposait sur quoi que ce soit. C'était absurde. :::|:|

Il y avait une autre partie à celle-ci, encore pire, dont je ne me souviens pas, mais je sais qu'elle était effrayante vu qu'elle m'a réveillée. Je me râle dessus quand je n'ai pas pu capturer ce qu'il se passait dans ma tête, parce que j'émerge trop vite, je ne prend pas le temps de rester allongée pour "comater" là-dessus. Du coup, comme toujours, des bouts de moi s'éparpillent en l'air et s'effacent.

mary_poppins__where_are_you__by_MalvaAlcea

Depuis hier soir, j'ai des cafards qui grimpent sur mes échafaudages, ça grince dans mes étals et me répugne. On m'a parlé, je classe, dossier perdu. Je ne supporte plus les considérations sur la vie quotidienne, je ne supporte plus que l'on me demande pourquoi je ne suis pas allée en cours ce matin. Je ne supporte plus que les gens soient aussi hagards, je ne supporte plus rien. Je suis en phase de déphasage, j'ai décollé sans rien prendre. Alors j'erre depuis 12 heures au-dessus de moi, de ce que je fais, tout se construit par automatisme, je ne mets aucun coeur à l'ouvrage. Et comme dans ces cas-là, on se rend désagréable, vu que tout nous irrite, on devient le centre d'intérêt du monde entier. "Qu'est-ce qui ne va pas Monette ?". J'en sais rien, si je le savais, j'aurai depuis longtemps déclenché l'alarme incendie pour inonder mes monstres. Mais je n'ai pas l'indice, je n'ai pas la clé. Et ça me broute.

En fait, je crois que je me suis coupée en deux. Je ne l'ai pas fait exprès, juré, c'est allé très vite. Au début, je n'en était pas sûre, vu que je me garde en entier, mais j'ai des défauts qui ressortent : je suis gentille et exécrable en même temps. En une phrase, je fais passer mon interlocuteur de la joie la plus entière à la rage. Au début je croyais que j'étais douée. Maintenant, c'est quelque peu effrayant. Parce que je prend plaisir à le faire. Normalement, j'aurai fini de recoudre demain, une bonne nuit de sommeil pour réparer tout ça. Encore faudrait-il que je rêve de fleurs et de gens qui se font peace et se love. C'est rare tout de même.

La collaboration était-elle vulgaire et sans esthétisme, aucun ?

Demain soir, c'est la Saint-Nicolas. J'ai entendu que des élèves avaient déjà fêté ça, et s'étaient retrouvés à l'hosto avec un bon petit coma éthylique dans la poche. Ça c'est vivre, les enfants, on ne se refuse rien. J'ai toujours eu un rapport "ambigu" à l'alcool. Je ne critique pas, je considère que ça ravage trop de choses que j'aime et ce, sans aucune considération pour ce que je suis. Ce n'est pas de l'égoïsme, grand dieu, jamais je ne tourne les choses vers mon vent. Il est vrai que j'aime à sentir que l'on regarde mes yeux, mais j'ai deux globes fabuleux. Bruns, électriques. Faut pas gâcher ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by MWASINONTWA - dans - Ma tête en 3D
commenter cet article

commentaires

Aurélie 05/12/2007 14:50

on a tous des moments kom ça, t'en fais pas ça va aller!